IMG_3057

Et oui! Maintenant, je sais ce que c'est que de ressentir le blues sans avoir le blues. J'ai passé récemment, un de mes meilleurs moments depuis que je suis à Dallas (à Richardson pour être exacte), à la Taverne sur Main Street, juste en écoutant de la musique, ravie de ce que j'entendais. Ravie, car je ne m'étais pas imaginée le niveau de ce que j'allais entendre ce soir là. Bien sûr, je savais que j'étais sur le lieu où Jackie Don Loe jouait ce soir là (je vous avais déjà parlé de lui, souvenez-vous).

Mais le soir du 6 décembre, à la Taverne de Main Street, je suis tombée en pamoison devant le duo Andrew  Jr. Boy  Jones & Kerrie Lepai. D'abord, je n'en croyais pas mes oreilles: cette voix... Puis rapidement j'ai remarqué le guitariste. Guitariste, carrément doué, celui qui vous donne la chair de poule, sans parole, sans rien: juste sa guitare. Il ne m'en fallait pas plus pour me convaincre d'acheter leur CD à la fin de leur prestation. Et après quelques hésitations (et quelques bières, hum), je me suis jetée à l'eau en leur demandant s'ils étaient d'accord pour une interview, parce que j'avais vraiment envie de partager ça avec vous tous (par millions sur ce site)!!! Et ils m'ont répondu "oui, bien sûr" tout simplement.

IMG_3060

La semaine d'après, je faisais mon interview (j'était extrêmement impressionnée**) avec Andrew JR. BOY Jones au téléphone:

Êtes-vous tous les deux originaires de Dallas, au Texas?

Kerrie est née en Californie, et a grandi à Irving au Texas. Je suis né et ai grandi à Dallas.

J'ai lu que vous aviez été remarqué très jeune, alors que vous jouiez de la guitare dans votre salon. Vous avez été amené à une audition, que vous avez réussie, pour jouer dans un groupe. Ce groupe était celui de Freddie King (The Texas Cannonball)! C'est vrai?

Oui, j'ai joué 10 ans avec eux, en jouant parallèlement avec d'autres, comme Johnnie TaylorBobby Patterson, ou Katie Webster ( j'ai enregistré avec elle « The Swamp Boogie Queen » avec Alligator Records. J'ai aussi joué avec Charlie Musselwhite 7 ans (3 CDS). Et ensuite je me suis lancé seul en 1996.

Comment vous êtes-vous rencontré et quand avez-vous décidé de travailler ensemble?

La première fois que nous nous sommes rencontrés, c'était dans un club où Kerrie chantait avec son groupe en 1993. Puis de temps en temps, nous jouions ensemble, mais c'est vraiment depuis 2 ans que nous avons décidé d'enregistrer et de jouer ensemble définitivement. Sur l'album "I know what it's like" (je sais ce que c'est), elle chante 3 chansons (dont 2 qu'elle a écrit: Whiskey Drinkin’ Blues et Ready to play). En ce moment elle travaille sur son propre album où elle fera la voix et je serai la guitare.

Quand Kerrie a-t-elle réalisé qu'elle possédait cette incroyable voix?

Je pense qu'elle le savait déjà à en 1993, elle travaillait déjà dur pour s'améliorer. Elle faisait alors partie du groupe The Shifters, ils sont tous de très bons musiciens et qu'importe si des musiciens étaient juste en ville ou en tournée, elle s'arrangeait pour faire des minis concerts avec eux, moi y compris. Et il y a 2 ans (en 2010), nous avons décidé de travailler ensemble, je l'ai prise avec moi sur la route, en tournée. C'est un vrai plus pour le groupe. Elle a réellement quelque chose d'unique.

Ou êtes-vous allés pour cette tournée avec votre groupe et Kerrie?

Jusqu'à maintenant on a fait les Etats-Unis et le Canada. En ce qui me concerne, j'ai déjà été en Australie, au Canada, aux Etats-Unis, en Chine, en France (Paris, Bordeaux, Toulouse, Nice...), à Monte Carlo, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Amérique du Sud (Chili, Brésil), en Angleterre.

Vous aimez la vie en tournée?

J'adore être en tournée. C'est parfois très fatiguant, mais j'adore ce que je fait. J'aime voir que les gens ressentent quelquechose au travers de ma musique. J'adore être en tournée, mais quand je suis à la maison, j'aime y rester et me reposer.

Y a-t-il un endroit dans le monde que vous préférez?

J'aime la France. J'aime la Ville Lumière: Paris. J'ai toujours dit que si je devais quitter les Etats-Unis, j'aimerai emménager à Nice. C'est une ville très sympa. Il y a beaucoup de musiciens de jazz là-bas.

J'ai eu la chance de vous voir dans un lieu assez réduit, une petite scène mais où il y avait une incroyable énergie. Vous partagiez cette scène avec d'autres musiciens. Faites-vous cela souvent?

Oui, tous les musiciens de Dallas sont des amis et on aime se faire un boeuf quelquesoit l'endroit, boire un coup et profiter du fait d'être ensemble.

Avez-vous une chanson favorite sur votre dernier CD?

Hum... c'est difficile à dire... J'aime la chanson titre I know what it's like et celle que Kerrie a écrite Whiskey Drinkin’ Blues.

Fin de l'interview.

J'ai passé un excellent moment à parler au téléphone avec Andrew, il est très gentil et patient (pas toujours facile avec mon accent français), et Kerrie fut aussi charmante avec tout le monde lors de cette soirée. J'ai hâte d'écouter le futur CD de Kerrie Lepai. Et si vous voulez acheter le CD "I know what it's like", c'est -ICI- que ça se passe.

In English (original version of the interview)

And Yeah! Now I know what it is like to get the blues without having the blues. I spent one of my best moments ever in Dallas (Richardson to be exact) in the Tavern on Main Street, listening, astonished by what I was hearing. Astonished because I didn't expect the level of what I was about to enjoy. Of course, I knew I was in the place where Jackie Don Loe was playing (the guy I already talked to you about, remember). But that night, on the 6th of December, in The Tavern on Main Street, I felt in love with the duet Andrew  Jr. Boy  Jones & Kerrie Lepai. First I couldn't believe her voice, then I noticed that the guitar wasn't that bad too (French way to say it was really amazing, a warm deep tone that gets you the goose bumps)... After hearing them I HAD TO buy their CD! And after some hesitation (and few beers, hum), I decided to ask them if I could  interview them, because I wanted to tell you all about that!!! And they said "yes of course!", just like that.

So the week after, I got my interview (I was very impressed**) with Andrew Junior Boy Jones on the phone:

Are you both from Dallas, Texas?

Kerrie was born in California, and was raised in Irving, Texas. I was born and raised in Dallas.

I read that you, Andrew Jr Boy Jones, were noticed very young while playing in your living room and was invited to an audition, that you passed, to play with a Band. This band was the one of Freddie King (The Texas Cannonball)! Is that true?

Yes, I played about 10 years with them, in and out, I also played with Johnnie Taylor, Bobby Patterson, or Katie Webster ( I recorded with her « The Swamp Boogie Queen » with Alligator Records. I also played with Charlie Musselwhite 7 years (3 Cds). And then I was on my own in 1996.

How did you meet each other and when did you decide to work together?

The first time we met, was in a club where Kerrie was just starting singing with her Band in 1993. Then from time to time, we played together and it’s really 2 years ago that we decided to record and perform together. On the album « I know what it’s like » she sings on 3 songs (wrote 2 of them Whiskey Drinkin’ Blues and Ready to play). Now she’s working on her own record, she’ll do all the vocals and I’ll play guitar on it.

When did Kerrie realized that she had this amazing powerful voice?

I think she knew it back then (1993), she was working hard at being better. She had a band called The Shifters, they are all great good musicians and whoever was in town, traveling or touring, she would get to be with the band to play gigs, including me. And 2 years ago (2010) we decided to get together, and I decided to bring her out with me, on the road, touring. This was the biggest addition to the band. She’s really special.

Where did you go for this tour with your band and Kerrie?

So far we’ve been around the US and Canada together. I’ve been touring myself in Australia, Canada, The US, China, France (Paris, Bordeaux, Toulouse, Nice…) Monte Carlo, Belgium, Switzerland, Italy, South of America (Chile, Brazil), England.

How do you like the life on Tour?

I love to Tour. Sometimes, I get really tired, but I love what I do. I love to see people respond to my music. I love to Tour, but when I’m home, I like to stay at home and rest.

Do you have a favorite destination?

I like France! I like the city of lights: Paris. And I always said that if I had to live the States, I would move to Nice. Nice is a nice place. You have a lot of Jazz musicians there.

Where I met you, it is in a tiny place with a small stage but a very good energy, you shared the stage with other musicians. Do you do that often?

Yeah, all Dallas musicians are friends and we like jams where we can go, have a drink and just enjoy ourselves.

Do you have a favorite song on your CD?

Hum… It’s kind of hard… I like the title song I know what it’s like and the one Kerrie wrote Whiskey Drinkin’ Blues.

The end of the interview.

I had a very good time talking on the phone with Andrew, he's very gentle and patient (aouch, my french accent!), and Kerrie was also very sweet with everybody, that night. I can't wait to hear her next record. And if you want to buy the album "I know what it's like", you'll find it -HERE-.

La cerise sur le gâteau/The icing on the cake: une vidéo, prise ce soir là par mes soins, ce n'est pas Kerrie qui chante. A la 20ième seconde, fermez les yeux et écoutez la guitare, Kerrie vous fait même un petit coucou à la fin / a video I made that night, it isn't Kerrie that sing. On the 20th seconde, close your eyes and listen to the guitar, Kerrie say hi at the end: ;-)

See U & take care.

*Interview en Français-- traduit de l'Anglais / Interview translated in French from English

**Bien sûr, parce qu'avant de l'effectuer, j'ai fait des recherches et j'ai réalisé qu'Andrew Junior Boy Jones était un musicien connu dans le monde du blues... J'ai eu un petit moment de panique du style "Au secours, il a joué avec plein de légendes du blues!!! Tu m'étonnes que ce soit un bon guitariste!, Tu m'étonnes qu'il joue avec la talentueuse Kerrie Lepai!!! Au secours, je veux plus faire cette interview!!! Je vais avoir l'air débile!!!! Non allez, tu peux le faire, c'est une opportunité unique! Vas-y ma poule, tu peux le faire... Au secours..." (oui c'était à peu près ça, avec pleins de "!!!") /of course, because before it, I did some researches and realized that Andrew Junior Boy Jones was a really well known star in the blues world... I had a tiny panic moment like "OMG, he played with a lot of legends!!! You bet he's a good guitarist! You bet he's playing with the very talented Kerrie Lepai!!! OMG, I don't want to do this interview anymore!!! I'll look ridiculous!!! No, you can do that, That's a one opportunity, here! Go baby, go, you can do it... OMG..."  (yeah it was like that with a lot of "!!!")